Menu Fermer

Les asteraceae

Les asteraceae (compositae)

Définition :

Fleurs (fleurons) très petites, réunies en capitules comme chez les pâquerettes, les pissenlits ou les chardons ; Fleurs individuelles soit ligulées avec une corolle prolongée latéralement par une ligule ressemblant à un pétale, soit tubulées avec une corolle en tube prolongé par 5 lobes ; calice généralement réduit à un plumeau de poils, le pappus ; 5 étamines et anthères soudées en tube entourant le style. (source guide delachaux des fleurs de france et d’europe)

Source de l'image mise en avant : wikipedia

Vocabulaire :

Fleurons : Élément floral du capitule de certaines composées

Capitule : Partie d’une plante formée de fleurs insérées les unes à côté des autres sur l’extrémité élargie du pédoncule, formant une seule fleur.

Calice : constitué par l’ensemble des sépales

Sépales : Petites feuilles qui entourent la fleur

Style : partie effilée qui prolonge l’ovaire du pistil et se termine en stigmate

Fleur ligulées et fleurs tubulées :

 

Source de l’image cirad.fr

Etamines : unité de l’appareil reproducteur mâle (l’androcée) chez les plantes à fleurs (ou angiospermes). L’étamine se compose d’un filet et d’une anthère au sommet.

Anthère : partie terminale de l’étamine, organe mâle de la fleur, qui produit et renferme le pollen.

 

Source de l’image : wikipedia

Exemples

Chardons, Pissenlit, Tournesol, Pâquerette, Souci, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.